Bordel : un mot du dico …

Zola : Mais qui est-ce qui m’a foutu cette famille, dans ce bordel de pays ! (Zola, La Terre,1887, p. 226).

Mesdames et Messieurs du Microcosme media politique quand on donne des leçons, on fait vérifie ses sources, on s’intéresse aux auteurs qui ont fait vivre le mot … et surtout on se méfie de son point de vue (microcosmique).

Le mot bordel et la citation de l’auteur E Macron n’ont pas besoin de grande prêche, de prêtresse ordonnant le juste et le faux mais de journalistes capables de rendre compte des points de vu différents : est-ce le bordel ou une lutte et pourquoi pas les deux à la fois ? Car les deux points de vue s’entendent … et se discutent. Je remercie E Macron d’avoir remis au goût ou au dégoût du jour le mot de bordel avec tout son vécu. Il apparaît sous la forme de bodel au 11eme siècle et désignait une cabane puis il se transforme en bordiau, bordieu, bordeau et bordel avec les sens actuels du mot. Ce mot est employé moins de 5 fois tous les 100 000 mots en moyenne mais est bien utile pour nommer un lieu de débauche ou une situation de désordre. On peut dire que « Bordel » parle plus et est plus expressif que « lieu où règne le désordre ou tapage ». Mais ce point de vue n’est d’évidence pas celui du microcosme qui s’arroge le droit de dire qui peut employer ou pas ce mot, un mot. Tous ces démocrates émérites installent tranquillement et mine de rien un diktat du vocable !

Épilogue : le français, belle langue, enrichi par l’anglais et réduit par le microcosme, verra les mots du dictionnaire  » autorisés et partagés à l’usage  » devenir inexpressifs, neutres ou technos … et incapables de traduire nos impressions, sentiments, ressentis et émotions. Quand le mot bienséant – convenu règne, le mot parlant est dénoncé sur la place public. Merde, c’est chiant ce qui nous attend car derrière ce bordel lexical ambiant se cache un nettoyage ethnique : la fin de l’esprit gaulois. Vous savez c’est celui qui est capable, dans une phrase, de dire des choses très élégantes, fines, courtoises et un gros mot. Et paf … !

Avec rancune.

christian j werderer

Annexes pour les courageux.

L’origine du mot bordel …

ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Av. 1105 judéo-fr. bodel « cabane, maison » (Lévy Trésor, p. 42); 1160-74 bordel (Wace, Rou, éd. Andresen, II, 1019 dans T.-L. : un bordel … U uns fuluns maneit) − 1590 bordel sing. dans Gdf.; − 1611 bordieux plur. dans Cotgr.; 2. a) ca 1200 bordel sing. « lieu de prostitution » (J. Bodel, Saxons, éd. Fr. Michel, I, 131 dans T.-L.); 1erquart xiiies. bordiaus plur. (Renclus, Carité, LXXII, 7 dans Gdf. Compl.); 1537 bordeau sing. (Des Periers, Cymbalum, Dial. 1, I, 18 dans Hug.), forme du sing. encore notée dans Cotgr., considérée comme ,,vieillie«  de Fur. 1690 à Littré; b) 1585 bordels plur. (Mont., II, 350 dans Littré); Fur. note ,,on dit maintenant bordel« . Dér. de l’a. fr. borde (borde*); l’a. prov. bordel « lieu de prostitution » (xiiies. P. Cardinal dans Rayn.), dimin. de borda est une formation parallèle; l’ital. bordello « id. » (xiiies., Brunetto Latini dans Batt.) est emprunté soit à l’a. prov. (Batt.; Cor., s.v. burdel), soit à l’a. fr. au sens 2 (DEI; Migl.-Duro)

Un mot employé par des grands auteurs : exemples !

2. Loc. arg. Ce bordel de pays. Ce sale pays Mais qui est-ce qui m’ a foutu cette famille, dans ce bordelde pays! (Zola, La Terre,1887, p. 226).Et tout le bordel. Et tout le reste Avec les officemars et tout le bordel? (Sartre, La Mort dans l’âme,1949, p. 100).Cela va être le bordel pour… Cela va être difficile, ennuyeux -Ça va être le bordel pour les en déloger. (Sartre, La Mort dans l’âme,1949, p. 188).

Publicités

Retour à l’écurie …

Carnet de route (15, fin).

Le tour de Sicile bouclé, il faut bien rentrer. Nous avons pris l’option de passer par la Sardaigne et la Corse pour une arrivée à Gènes. Un arrêt en Savoie et le retour en Alsace où nous sommes arrivés depuis 4 jours avec comme mission première : se réhabituer à la vie sédentaire à l’écurie 😜. Quelques photos :

Sardaigne, Ploaghe.

Sardaigne, Valledoria

Corse, Bonifacio

Corse à quelques km de Propriano

Corse, la baie en face d’Ajaccio :

Arrivée sur Gènes …

En Savoie …

Arvi * comme on dit en patois !

* au revoir (l’écurie).

Les w 💋💋💋

C’est fini pour 2018.

 

fin.

 

Pizzo et pizza,

Carnet de route Sicile 14.

Sur la route vers Palerme …

Adieu Palerme : notre tour de la Sicile est bouclé : nous sommes embarqués pour une traversée de nuit en direction de …

Dans le sillage du ferry …

Nous arrivons à Cagliari (Sardaigne Sud).

La Sicile : une île aux forts contrastes avec des endroits désolants et d’autres magiques si vous aimez les paysages cultivés et arides du sud de l’Europe … juste avant l’Afrique. À la belle saison, la météo y est certaine : beau et chaud ( trop chaud pour ceux qui craignent) tous les jours. Les pizzas, pasta etc … étaient bonnes même si la cuisine sicilienne est moins fine et variée que l’italienne. La vie n’est pas très chère surtout à l’intérieur des terres (comme toujours). Les conducteurs sont survoltés, le code de la route est une indication à suivre, les carabiniers rares et les routes en mauvais, des fois, en très mauvais état et piégeuses souvent. La signalisation aléatoire, rare n’est suivie par personne sauf les touristes … les premiers jours. Les intérieurs des habitations sont toujours nickels à l’inverse des extérieurs, surtout publics, qui sont souvent vétustes, sales. Le Sicilien est méfiant, rude … mais serviable quand vous lui demandez quelque chose et carrément aimable quand vous êtes chez lui. Mais après tout, quoi de plus normal : vous êtes sur une île envahie de nombreuses fois par des peuples du nord et du sud dans son passé et bien cadrée par la Notre Cause, muette, invisible mais bien organisée pour recouvrir son pizzo sur les pizzas et toutes les autres affaires courantes et exceptionnelles.

Les w …💋💋

Etape 15 : Retour à l’écurie …

Cefalù, c’est fallu de peu …

Carnet de route Sicile (12).

Très belle petite ville aux ruelles typiques plantée sous un énorme rocher qui surplombe la mer. Il fait beau toujours très chaud alors les plages sont bourrées de monde. Les plages payantes se reconnaissent aux parasols identiques bien rangés et les gratuites aux parasols bigarrés. Au sud comme au nord de la Sicile les règles se répètent.

Quelques kilomètres plus loin … une autre ambiance. Il s’en est fallu de peu …

Etape 13 : Agrotourismo …

Endurer ces beaux paysages.

Carnet de route Sicile (11)

Nous voilà repartis vers l’Ouest sicilien, comme vous allez le voir …

Paysage à couper le souffle, chaleur torride au-delà de 35 degrés et enduro routier : signalisation aléatoire, inexistante, montagnes russes, trous, effondrements, fentes énormes et terre sur quelques mètres. Magnifique, belle route verte sur les cartes Michelin … à conseiller aux bikers très expérimentés. Bibendum n’a pas dû passer par là depuis très, très longtemps.

N’empêche si c’était à refaire, je le referais ! Sur mon cheval de fer, je m’y croyais : au rodéo.

Les w 💋

Etape 12 : Cefalù, c’est fallu de peu …

Promiscuité à l’Alcantara.

Carnet de route Sicile (10)

Les gorges à l’Alcantara (versant Nord de l’Etna) sont profondes, belles, très fraîches et bondées ! Mais apparement ils aiment … comprenez : ça ne dérange que nous. Ah ces français ils sont ch…. .

Ils veulent toujours tout : le beurre, l’argent, la tartine, la confiture … des gorges désertes !

Etape 12 : Endurer ces beaux paysages …